Ht

où ?

Bs
Chirurgie maxillo–faciale et Stomatologie Hôpital Saint-Louis

Luxation de la mandibule

La luxation de l'articulation temporo-mandibulaire, vulgairement appelée luxation de la mâchoire, est une pathologie assez fréquente.
Elle survient de manière aiguë souvent lors d'épisodes d'ouverture buccale importante : bâillement, soins dentaires...

Elle se manifeste par le blocage de la mandibule (mâchoire inférieure) en position d'ouverture. Il est donc impossible pour le patient de fermer la bouche. Le phénomène n'est pas douloureux lors de son installation mais peut progressivement le devenir au fur et à mesure du temps qui passe (quelques heures).
Naturellement la situation est extrêmement inconfortable : élocution difficile, bavage par impossibilité de fermer les lèvres, alimentation impossible...
Il s'agit donc d'un motif de consultation en urgence.

Rappel anatomique

L'ouverture buccale se fait grâce à l'articulation temporo-mandibulaire. Elle permet le jeu nécessaire entre la partie haute de la mandibule (appelée condyle) et l'os temporal qui fait partie du crâne.
De manière physiologique et normale l'ouverture se déroule en 2 temps

C'est lors de ce dernier temps, quand certaines conditions sont réunies (en particulier une disposition anatomique favorable à cette survenue) que peut se produire le luxation vraie : si le condyle passe sous puis en avant de l'éminence zygomatique, le chemin inverse est impossible entrainant la luxation .

Ouverture buccale normale


Orange : Os temproral
Bleu : Condyle mandibulaire
Rose : Surface articulaire temporale
Vert : Eminence zygomatique

Mandibule bouche fermée Détail de l'ATM bouche fermée
Mandibule bouche fermée Détail de l'ATM bouche fermée
Mandibule bouche ouverte Détail de l'ATM bouche ouverte
Mandibule bouche ouverte Détail de l'ATM bouche ouverte
Ouverture buccale normale
Ouverture/fermeture buccale normale
Luxation de l'articulation temporo-mandibulaire
Condyle mandibulaire passé en avant de l'éminence zygomatique = Luxation
Luxation antérieure de l'ATM Luxation antérieure de l'ATM (gros plan)
Luxation antérieure de l'ATM

Traitement

Il consiste à réduire la luxation. Cette manoeuvre est d'autant plus aisée à réaliser que la luxation est récente.
Elle est réalisée sans anesthésie car cela n'est pas nécessaire. Le principe est de permettre à la mandibule de revenir à sa position normale.
Réalisé par un médecin rompu à cette technique, le geste dure quelques secondes sans être très douloureux.

Réduction luxation ATM
Position des mains du médecin par rapport à la face Position des mains du médecin par rapport à la mandibule
Position des mains du médecin par rapport à la face Position des mains du médecin par rapport à la mandibule
Position des pouces du médecin dans la bouche du patient sur la zone molaire Direction des forces à appliquer progressivement
Position des pouces du médecin dans la bouche du patient sur la zone molaire Direction des forces à appliquer progressivement
Pansement de contention après réduction luxation
Pansement de contention après réduction luxation

Après la réduction, fréquemment un "pansement" est mis en place : il permet d'éviter au patient d'ouvrir la bouche de manière trop importante et de risquer un nouvel épisode. Ce pansement est idéalement conservé 5 à 7 jours afin de permettre la cicatrisation de la capsule ligamentaire de l'articulation qui a été distendue. Il a également un effet antalgique en limitant la mobilisation de la mandibule.
Des consignes sont habituellement fournies au patient :

En cas de luxations récidivantes, une intervention chirurgicale peut être envisagée : soit réalisation d'une butée pour éviter la luxation vers l'avant, ou la réduction de l'éminence zygomatique afin de permettre le retour en arrière spontané de la mandibule.
Le type d'intervention à réaliser est dépendant des cas. Votre chirurgien vous informera.