Ht

où ?

Bs
Chirurgie maxillo–faciale et Stomatologie Hôpital Saint-Louis

Greffe de peau

Généralités

La greffe de peau consiste à prélever un fragment cutané (le greffon cutané) pour le mettre en place sur une zone receveuse. Il s'agit d'une autogreffe qui n'entraîne donc pas de risque de rejet.
Elle est réalisée quand une partie de la peau est manquante (après l'exérèse d'une lésion) ou quand le revêtement cutané est de mauvaise qualité ou doit être remplacé (cicatrice, tatouage, etc...).

Le succès d'une greffe dépend de la capacité de la zone receveuse à revasculariser le greffon mis en place, c'est-à-dire à faire revenir les petits vaisseaux sanguin. Dans certains cas, il peut être nécessaire de faire des pansements pendant plusieurs jours afin de préparer la zone receveuse avant de réaliser la greffe pour améliorer les chances de réussite.

Architecture cutanée

La peau est constituée de plusieurs couches :

Architecture cutanée

Au sein de la peau se trouvent d'autres éléments : les glandes sudoripares, les poils (avec les muscles horripilateurs qui permettent aux poils de se dresser) et les glandes sébacées (qui sont annexées au poils). Les annexes pilo-sébacées (poils et glandes sudoripares renferment des cellules basales qui permettent la reconstitution de l'épiderme si celui-ci a été enlevé : c'est ce phénomène qui permet la cicatrisation des "éraflures" de la vie courante, des greffes de peau minces ou semi-épaisse ou des dermabrasions chirurgicales.
Enfin la peau est traversée par des nerfs, des lymphatiques et des vaisseaux sanguins.

Couches et annexes cutanées
Les couches cutanées Les différents éléments de la peau
Les couches
1 : Epiderme
2 : Derme
3 : Hypoderme
Les éléments
1 : Glande sébacée
2 : Muscle horripilateur
3 : Nerf
4 : Poil
5 : Lymphatique
6 : Glande sudoripare
7 : Vaisseaux

Types de greffe

Il existe différents type de greffe qui correspondent à l'épaisseur du greffon prélevé :

Dans le cas d'une greffe de peau totale, les annexes pilosébacées sont prélevées dans le greffon, alors qu'elles ne le sont pas en cas de greffe mince ou semi-épaisse.

Greffes cutanées
Greffe de peau mince Greffe de peau semi-épaisse Greffe de peau totale
Greffe de peau mince Greffe de peau semi-épaisse Greffe de peau totale

Chaque type possède ses avantages et ses inconvénients.
Plus la peau greffée est fine et meilleures sont les chances de succès. Plus la peau est épaisse, meilleur sera le résultat. La zone de prélèvement d'une greffe de peau mince ou semi-épaisse cicatrisera seule avec des pansements. Le site de prélèvement d'une greffe de peau totale devra être suturé.

Le prélèvement

Anesthésie

Le geste peut être réalisé sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale. Cela dépend de la taille de la zone à greffer, de la localisation de la zone à greffer et de la zone à prélever.

Technique

Elle varie en fonction du type à réaliser.

Greffe de peau mince ou semi-épaisse

Le chirurgien utilise un dermatome, instrument équivalent à un rasoir dont le réglage permet de déterminer l'épaisseur de la greffe à prélever.

Les sites de prélèvements sont multiples : les cuisses et les fesses sont les plus utilisés, mais il est possible de prélever le thorax, l'abdomen, le dos, et le cuir chevelu.

Greffe de peau totale

La zone est prélevée au bistouri. La zone donneuse est fermée par des points de suture. Le fragment prélevé est ensuite dégraissé et mis en place.

Les sites de prélèvements principaux sont l'aine, le cou, la face interne du bras, derrière l'oreille.

La greffe

Le greffon est posé sur la zone receveuse et maintenu en place par des points de suture ou des agraffes. Il est nécessaire d'obtenir une immobilisation complète du greffon pour sa prise. Un pansement est ensuite mis en place sur la zone greffée.

La pansement

Un pansement gras est placé sur la greffe.
Fréquemment, en Chirurgie Maxillo-faciale un bourdonnet est réalisé. Il s'agit en général d'une compresse grasse posée sur la greffe et maintenue par des points de suture. Cela permet d'obtenir une immobilisation et une adhérence parfaite du greffon sur le site receveur. Ce bourdonnet est maintenu en place pendant plusieurs jours avant de l'enlever et de poursuivre les soins avec des pansements classiques.

Bourdonnet
Zone à greffer Greffe de peau placée et suturée
Zone à greffer Greffe de peau placée et suturée
Suture complémentaire avec des brins laissés longs Mise en place de la compresse grasse
Suture complémentaire avec des brins laissés longs Mise en place de la compresse grasse
Suture des brins sur la compresse
Suture des brins sur la compresse

Durée d'hospitalisation

Elle est variable suivant de nombreux critères : la zone à greffer, la taille de la greffe, le terrain receveur etc... Si le geste est réalisé sous anesthésie locale, un simple séjour de quelques heures peut être suffisant. Pour un geste sous anesthésie générale, en général le patient reste au moins une nuit hospitalisé.

Les soins seront ensuite réalisés soit en externe (le patient vient à l'hôpital pour faire réaliser les pansements) soit par une infirmière de ville, jusqu'à cicatrisation.