Chirurgie maxillo–faciale et Stomatologie Hôpital Saint-Louis

Généralités

La chirurgie orthognathique consiste à réaliser des ostéotomies (littéralement "couper l'os") afin de mobiliser les structures osseuses. Celles-ci sont ensuite replacées en bonne position et maintenues à l'aide de mini plaques d'ostéosynthèse fixées par des vis dans la structure osseuse.

Différents cas sont possibles, les images ci-dessous présentent quelques éventualités.

Profil normal Profil normal + arcades dentaires
Profil normal Profil normal + structures osseuses + arcades dentaires
Hypomaxillie Hypomaxillie + arcades dentaires
Hypomaxillie Hypomaxillie + arcades dentaires
Hypomandibulie Hypomandibulie + arcades dentaires
Hypomandibulie Hypomandibulie + arcades dentaires
Promandibulie Promandibulie + arcades dentaires
Promandibulie Promandibulie + arcades dentaires

Lexique
Hypomaxillie = petit maxillaire
Hypomandibulie = petite mandibule
Promandibulie = grande mandibule

Elle peut concerner l'ensemble de l'arcade dentaire (ostéotomie totale) ou seulement une partie (ostéotomie segmentaire) afin de repositionner un bloc dentaire.

Le type de chirurgie dépend bien évidemment de la pathologie présentée. L'intervention est en règle générale réalisée par voie endo-buccale, sous anesthésie générale. Malgré le caractère impressionnant de cette chirurgie, la douleur post-opératoire est modérée et bien calmée par les antalgiques.

Sa réalisation nécessite quelques jours d'hospitalisation (3 à 6 en moyenne).
L'œdème post-opératoire est variable suivant les personnes et les interventions, 15 à 21 jours étant un délai moyen. Il est généralement assez important en cas d'ostéotomie mandibulaire et plus modéré en cas de chirurgie maxillaire.

Ostéotomies totales

L'intervention peut intéresser :

En post-opératoire, un blocage des mâchoires peut être nécessaire. Il solidarise les mâchoires à l'aide de ligatures posées sur l'appareil orthodontique. Cette contention est posée lors de l'anesthésie générale. Son rôle est d'immobiliser la mandibule afin d'éliminer tout risque de déplacement secondaire. Le blocage est maintenu de 7 à 21 jours suivant les cas. L'alimentation est alors liquide pendant cette période. Le "déblocage" est réalisé en consultation; indolore,  il consiste à sectionner les ligatures et ne touche donc pas directement le patient.

Les ostéotomies segmentaires

Elles permettent de repositionner une portion de l'arcade dentaire. Elles s'adressent donc à des anomalies focales. Leurs indications sont plus rares que celles des ostéotomies totales. Elles sont moins lourdes. Pour la mandibule, voir ici et pour les maxillaires voir ici.

Génioplastie

Elle permet de repositionner le menton qui est en fait la partie antérieure de la mandibule. Lorsqu'elle est réalisée isolément elle ne nécessite pas de traitement orthodontique car elle ne modifie pas la congruence des arcades dentaires (Voir ici).

Elle est fréquemment associée aux autres interventions orthognathiques proprement dites. En effet, le repositionnement des bases osseuses modifie sensiblement l'aspect de la face (et du profil), et dans un certain nombre de cas, la correction de la position mentonnière permet une harmonisation globale du visage.