Chirurgie maxillo–faciale et Stomatologie Hôpital Saint-Louis

Le blocage maxillo-mandibulaire

Le blocage maxillo-mandibulaire consiste à solidariser transitoirement les 2 mâchoires. Son but est d'obtenir une immobilisation du ou des sites opérés, à la manière d'un plâtre en orthopédie. Il est mis en place pendant l'intervention sous anesthésie générale.

Il n'est pas toujours nécessaire. Votre chirurgien vous informera en fonction de votre cas.

Ce blocage est réalisé à l'aide de fins fils d'aciers ou d'élastiques passés sur des petits crochets fixés sur l'appareil orthodontique. Ces crochets sont mis en place quelques jours avant l'intervention. Le blocage peut être maintenu en place pour une durée allant de 8 à 21 jours suivant les cas. Si ce geste semble impressionnant, il n'est pas douloureux. Les premiers jours sont désagréables et l'amélioration se fait rapidement avec la diminution des œdèmes.

Pendant cette période :

Le "déblocage" est réalisé en consultation; indolore,  il consiste à sectionner les ligatures et ne touche donc pas directement le patient.

 

Les étapes sont sommairement représentées ci-dessous.

mandibule de trois-quart droit sans appareil orthodontique mandibule de face sans appareil orthodontique mandibule de trois-quart gauche sans appareil orthodontique
Arcades dentaires
mandibule de trois-quart droit avec appareil orthodontique mandibule de face avec appareil orthodontique mandibule de trois-quart gauche avec appareil orthodontique
Arcades dentaires avec appareil orthodontique
mandibule de trois-quart droit avec appareil orthodontique + crochets de blocage mandibule de face avec appareil orthodontique + crochets de blocage mandibule de trois-quart gauche avec appareil orthodontique + crochets de blocage
Arcades dentaires avec appareil orthodontique et crochets de blocage posés
mandibule de trois-quart droit avec blocage mandibule de face avec blocage mandibule de trois-quart gauche avec blocage
Blocage maxillo-mandibulaire sur élastiques