Chirurgie maxillo–faciale et Stomatologie Hôpital Saint-Louis

Fiche information - Lipofilling

Cette fiche d’information est destinée à vous fournir une information claire et compréhensible concernant cette intervention chirurgicale.
Elle mentionne un certain nombre de risques. Cette énumération n'est pas exhaustive, mais en donne les plus graves et les plus fréquents. Elle n'est pas faite pour vous effrayer, mais pour vous informer.
Cette fiche d’information ne remplace pas la consultation avec le chirurgien.
N’hésitez pas à poser les questions qui vous sembleront utiles si des précisions vous semblent nécessaires.

La réalisation d'un lipofilling est une intervention visant à combler des dépressions sous-cutanées par réalisation d'une autogreffe (prélevée sur le patient lui-même) de cellules adipeuses. La zone de prélèvement est habituellement l'abdomen mais d'autres sites peuvent être prélevés (face interne de cuisses entre autres).

S'agissant d'une greffe de tissu, le taux de prise est imprévisible. Il se produit toujours une fonte partielle du volume initialement injecté. Cette fonte est variable suivant les patients et progressive les premiers mois. La présence d'un œdème initial habituel qui prendra plusieurs semaines à disparaître nécessite donc d'attendre au moins 6 mois avant de présager de l'aspect définitif du résultat.

Comme pour toute intervention chirurgicale, concernant les cicatrices :

Dans un cadre de chirurgie esthétique, cette intervention n'est pas prise en charge par l'Assurance Maladie. L'ensemble des frais inhérents à ce traitement sont à votre charge. Aucun arrêt de travail ne pourra vous être délivré pour ce type d'intervention.
Votre chirurgien vous remettra un devis (cf. Les tarifs) et vous aurez un délai minimum de 15 jours de réflexion avant de donner votre accord pour l'intervention.

L'intoxication tabagique retarde la cicatrisation et augmente les risques infectieux.

En pré-opératoire

Le jour de l'intervention

L'intervention

En post-opératoire

Consultations de contrôle

Elles sont indispensables. Elles sont prévues à J7, 1 mois, 3 mois et 6 mois post-opératoires environ.
Les rendez-vous vous seront donnés à votre sortie de l'Hôpital.

Les risques

Tout acte médical, diagnostique ou thérapeutique, même conduit dans les conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et à la réglementation en vigueur, expose à un risque de complication. La réalisation d'un lipofilling étant un acte chirurgical, il comporte des risques.

Saignement et hémorragie

C'est un événement rare, survenant essentiellement au site de prélèvement. Il peut justifier d'une reprise chirurgicale sous anesthésie générale.

Imperfections de résultat

Défaut de correction

Il est dû à une fonte (ou une non prise) du tissu greffé. Il en résulte une insuffisance de correction qui peut nécessiter une nouvelle intervention.

Surcorrection

Il est dû à un excès de tissu réinjecté sur la zone.
La prise de greffe étant aléatoire, une légère surcorrection est parfois pratiquée afin de limiter le risque d'une nouvelle intervention pour pallier la fonte partielle inévitable du tissu greffé. Dans certains cas, cette fonte partielle et commune se fait dans une proportion inhabituellement faible et conduit à la persistance de cette hypercorrection.
Son traitement est parfois difficile et peut nécessiter des interventions complémentaires.

Aspect irrégulier

La surface de la zone greffée peut présenter un aspect pommelé dû à une résorption irrégulière du tissu réinjecté

Infection

L'infection du site opératoire est exceptionnelle. Un traitement antibiotique est alors nécessaire. La présence d'un abcès peut nécessiter une reprise chirurgicale.
Une infection même traitée risque de diminuer le taux de prise de la greffe réalisée.

Autres

Des cas exceptionnels de cécité ont été décrits dans la littérature médicale spécialisée dans les suites de lipofilling suite à une injection du tissu adipeux dans des vaisseaux.

Troubles de la cicatrisation

Ils peuvent entraîner des cicatrices larges ou hypertrophiques au niveau des sites de prélèvement ou d'injection. Ces troubles de la cicatrisation peuvent nécessiter un traitement complémentaire.

Les risques de l'anesthésie générale

Ils vous seront expliqués par le médecin anesthésiste lors de votre consultation pré-opératoire.