Chirurgie maxillo–faciale et Stomatologie Hôpital Saint-Louis

Chirurgie des cancers de la cavité buccale

Les informations fournies dans ce chapitre ne donnent volontairement que les grandes lignes du traitement possible. Chaque cas étant particulier, il est impossible de décrire l'ensemble des situations.

L'intervention consiste à retirer lors de la même intervention la tumeur cancéreuse et les ganglions de la zone de drainage. Quand cela est nécessaire un geste de chirurgie reconstructrice est réalisé, en général lors de la même opération.

L'exérèse tumorale

Elle consiste à retirer la tumeur avec une marge de sécurité (10 mm) dans toutes les directions. Pour une tumeur de 2 cm, il sera donc nécessaire de d'emporter une pièce de 4 cm. Cette résection concerne l'ensemble des tissus présents dans cette zone de sécurité. En fonction de la localisation et de la taille de la lésion, il pourra être nécessaire de retirer des dents, de l'os, un fragment de langue etc...
Lorsque la taille de la lésion le permet, l'intervention est réalisée en passant uniquement par la bouche. Il n'y a alors pas de cicatrice au niveau du visage.

Le curage ganglionnaire cervical

Il permet de retirer les ganglions du cou. Il est réalisé soit d'un seul côté soit des deux en fonction de la localisation du cancer.
Il se fait en réalisant une incision dans le cou qui laissera donc une cicatrice.

Curage : incisions
Curage unilatéral : incision face Curage unilatéral : incision profil
Curage unilatéral : incisions face et profil
Curage bilatéral : incision face Curage bilatéral : incision profil
Curage bilatéral : incisions face et profil

Chirurgie reconstructrice (voir le chapitre Reconstructrice)

Elle permet de compenser des structures qui ont été retirées lors de l'exérèse. Elle peut être réalisée dans le même temps opératoire. Elle est parfois réalisée lors d'une deuxième intervention, le temps que les résultats de l'analyse des tissus retirés montrent que tout le cancer a bien été enlevé.

Analyse

C'est le rôle de l'anatomopathologie. La tumeur et les ganglions retirés seront analysés pour connaître la situation précise de la maladie. En effet, le bilan d'extension préopératoire peut ignorer certaines petites atteintes ganglionnaires et c'est uniquement l'analyse des pièces opératoires qui permettra d'obtenir un bilan définitif.

Trachéotomie

Il s'agit d'une intervention chirurgicale permettant de maintenir une respiration possible quand les voies de respiratoires normale sont obstruées. Ce geste est souvent nécessaire quand les risques d’œdème (gonflement) sont importants en particulier au niveau de la langue.
Elle consiste à ouvrir la trachée au niveau du cou par une incision cutanée de quelques centimètres et y placer une canule qui permet à l'air de passer en court-circuitant le trajet habituel.
Cette situation est temporaire.
Les premiers jours le patient ne peut pas parler. L'air, passant directement par la canule ne peut faire vibrer les cordes vocales situées au dessus. Après quelques jours, la canule initiale est remplacée par une autre qui peut laisser passer l'air par les voies naturelle et donc faire vibrer les cordes vocales. Le patient peut alors parler en bouchant l'orifice de la canule dans le cou.
La canule retirée quand la respiration est à nouveau possible par les voies naturelles. La cicatrisation se fait alors en 7 à 10 jours de manière spontanée et la cicatrice résiduelle est en général légère et de quelques centimètres.

La trachéotomie
En jaune : Trajet normal de l'air inspiré (profil) En jaune : Trajet normal de l'air inspiré (Sans les structures superficielles)
En jaune : Trajet normal de l'air inspiré (profil) En jaune : Trajet normal de l'air inspiré (Sans les structures superficielles)
Réalisation par voie cutanée d'une ouverture sur la trachée (vue cutanée antérieure) Réalisation par voie cutanée d'une ouverture sur la trachée (coupe antéro-latérale)
Réalisation par voie cutanée d'une ouverture sur la trachée (vue cutanée antérieure) Réalisation par voie cutanée d'une ouverture sur la trachée (coupe antéro-latérale)
Mise en place d'une canule de trachéotomie (coupe de 3/4) Mise en place d'une canule de trachéotomie (coupe de profil)
Mise en place d'une canule de trachéotomie (coupe de 3/4) Mise en place d'une canule de trachéotomie (coupe de profil)
En jaune : Trajet de l'air inspiré avec la canule en place En jaune : Trajet de l'air inspiré avec la canule en place
En jaune : Trajet de l'air inspiré avec la canule en place Canule en place